Equicoaching : quand le cheval révèle le leader qui est en nous

12 mai 2022
Categories :

Le leadership : c’est peut-être bien la compétence la plus essentielle pour un entrepreneur. Pourtant, il ne s’impose pas toujours comme une évidence. Heureusement, il est possible de développer cette qualité. Et pour cela, c’est bien le cheval qui sera le meilleur des coachs.


Contrairement aux idées reçues qui le veulent inné, le leadership peut s’apprendre et se développer. Il faut toutefois savoir ce que l’on entend par leadership. Stéphanie Grenard, fondatrice de SLE Consulting, a créé EquiEmotions, un programme d’équicoaching qui allie le test d’intelligence émotionnelle (EQ-I 2.0) et la médiation équine. Elle nous explique ce qu’est pour elle le leadership et en quoi le cheval peut faire surgir le leader qui se cache en chacun de nous.

C’est quoi le leadership ? 

Mais qui est donc ce leader inspirant et charismatique dont tout le monde parle ? Au risque d’en décevoir plus d’un, il ne s’agit pas d’un super héros, ni même d’un génie, mais tout simplement d’un homme ou d’une femme que l’on a envie de suivre, car il ou elle possède de multiples qualités humaines. Visionnaire : le leader est capable de voir loin tout en étant lucide sur sa situation présente. Authentique : il n’a pas peur de communiquer et de montrer ce qu’il est, ses forces et ses faiblesses. Empathique : il ressent les choses et témoigne d’une réelle intelligence situationnelle et émotionnelle. Surtout, il sait demander de l’aide lorsqu’il en a besoin et ne fait pas cavalier seul. 

Toutes ces qualités font de lui une personne rassurante, en qui l’on peut placer sa confiance. Au quotidien, Stéphanie Grenard aide des dirigeants d’entreprises et des managers à développer cet aspect-là de leur personnalité, lors de séminaires de coaching. C’est au contact de ses nombreux coachés qu’elle a construit petit à petit sa définition d’un leader. Selon elle, "il s’agit d’une personne qui ne va pas avancer seule mais qui va être capable de se tourner vers ses équipes pour recevoir leur avis sur ce qui peut être amélioré et sur comment le faire ensemble. Le leader ce n’est pas superman, encore que superman sait demander de l’aide, mais une personne réelle et vraie."

Gérer ses émotions : la clé du leadership

Parce qu’il est humain, l’entrepreneur ou le manager ressent des émotions : la peur, le stress, la tristesse, la joie, la colère. Or, pour être un véritable leader, il doit pouvoir gérer celles-ci et ne pas les laisser le submerger. Ainsi, il garde l’esprit clair pour continuer de prendre les bonnes décisions. C’est d’ailleurs souvent parce qu’ils sont envahis par leurs émotions que des managers font appel au coaching de Stéphanie Grenard.

"Il faut être émotionnel pour être un leader. Sans émotions, on devient quelqu’un de froid qui ne pourra pas faire preuve d’empathie. En revanche, il faut être en capacité de les comprendre, les gérer et de se mettre en action en fonction d’elles, pour qu’elles soient recevables par l’autre. La gestion émotionnelle et l’intelligence émotionnelle sont capitales dans la vie comme dans le management et le leadership." explique la coach.

Le cheval : être émotionnel et super coach

Les chevaux sont des êtres émotionnels. Ils ne réagissent qu’avec leur cerveau limbique, où siègent leurs émotions. Dès l’instant où ils ressentent une émotion, celle-ci agit comme un signal auquel ils vont répondre par une action immédiate. S’il a peur, le cheval va fuir. S’il est en colère, il va attaquer. Mais une fois l’action faite et l’émotion envolée, il va repartir vaquer à ses occupations, sans ressasser. Le cheval s’impose alors comme un maître de la gestion émotionnelle et s’avère bon professeur. Un don qu'il doit en partie à sa condition d’animal de proie qui le rend extrêmement sensible à l’autre. Par instinct de survie, il interroge constamment son environnement et les individus qu’il y rencontre. Il utilise pour cela tous ses sens grâce auxquels il est même capable de capter les émotions et les intentions.

Ainsi, le cheval comprend ce qui se passe en nous, y compris ce que l’on essaye de cacher. Il réagira donc en fonction de ce que nous ressentons et ne fera pas confiance à quelqu’un qui tente de cacher ses émotions ou qui n’exprime pas clairement ses intentions. Le cheval aura alors tendance à fuir ou à ne pas vouloir approcher la personne qui n’est pas en phase avec son état intérieur. C’est en cela qu’il s’impose comme un parfait coach. "Quand je vais travailler le leadership avec un chef d’entreprise ou une équipe, je vais leur faire suivre des protocoles d’exercices et je vais analyser les réactions du cheval. En fonction de celles-ci, je vais comprendre ce qui se passe chez la personne coachée et on va pouvoir corriger tout de suite sa posture de leader." précise Stéphanie Grenard.

Equicoaching : une expérience inoubliable

"C’est en faisant qu’on apprend". Voici la base de l’enseignement. C’est exactement comme cela que l’équicoaching fonctionne. En expérimentant une situation de leadership grandeur nature, le coaché retient bien sa leçon. Et quelle leçon ! "Parfois je refais faire l’exercice à mes coachés en leur disant d’avoir confiance en eux et de se convaincre qu’ils vont y arriver. Et là, le cheval agit complètement différemment : il va suivre le coaché et effectuer un slalom, passer sur des barres, en liberté et sans longe." décrit Stéphanie Grenard. C’est d’ailleurs à cet instant que les coachés vont vraiment ressentir la puissance de ce qui est en train de se passer. Un moment riche en émotions au cours duquel ils expérimentent pleinement leur leadership : cet imposant et fascinant animal de 600 kilos les suit par la simple force de leur volonté à eux, leaders ! Alors si le cheval veut bien les suivre, pourquoi pas leur équipe ?

Mais, qu’est-ce qui pousse donc l'animal à suivre le coaché et exécuter le parcours, alors même qu’il est libre de ses mouvements ? La confiance, oui, mais pas que. "C’est parce qu’il aime l’humain notre cheval ! affirme la coach. Il est capable de se connecter à celui avec qui il travaille et collabore." Celui qui réussit à faire avancer son cheval sans longe parvient donc à créer un lien de confiance. Et ça, ça ne s’oublie pas ! C’est donc une expérience assez incroyable que propose de faire vivre Stéphanie Grenard au travers de séances d’équicoaching. Elle nous apprend que leadership et émotions sont étroitement liés et qu’il suffit d’apprendre à les gérer pour enfin laisser s’exprimer le leader qui sommeille en chaque entrepreneur.

Écrit par Sibylle Pinochet

Rédactrice en chef