« Faire d’un pépin une pépite » Rencontre avec Maxime Gérard fondateur de Cuisines Venidom

24 janvier 2023
Categories : « Faire d’un pépin une pépite » Rencontre avec Maxime Gérard fondateur de Cuisines Venidom

Né en 2011 et lancé en franchise en 2016, Cuisines Venidom est le premier et unique réseau de cuisinistes à domicile en camion-magasin de France. Un principe qui a rapidement conquis le public. En 2022, l’enseigne a accueilli 8 nouveaux franchisés et présente un chiffre d’affaires de 3,9 millions d’euros. En pleine croissance et forte de 29 franchises, l’enseigne constate la réussite de son concept, elle imagine un avenir prometteur et espère atteindre les 50 implantations à l'horizon 2025.


À l’origine de ce concept dans l’air du temps, Maxime Gérard. Il a mené l’intégralité de sa carrière dans le secteur des cuisines équipées, à commencer par son premier magasin traditionnel qui abritait un showroom de 600 m2. Un vaste espace qui impliquait de lourdes charges de structures. C’est à ce moment que l’entrepreneur a commencé à travailler sur un concept qui permettrait de réduire ces charges tout en répondant aux besoins de proximité de ses clients. Il nous raconte comment il a fait d’un « pépin une pépite » et les origines des Cuisines Venidom. Interview.

Racontez-nous l’histoire des Cuisines Venidom 

Maxime Gérard : L’histoire de Cuisines Venidom commence il y a vingt ans. J’étais responsable de mon propre magasin de cuisine traditionnel, ce qui impliquait beaucoup de charges (loyer, électricité, charges salariales), peu de liberté de mouvement en tant que professionnel et, enfin, pas assez de proximité avec les clients. J’ai donc voulu créer un concept qui réduirait au maximum les charges de structure et j’ai travaillé pendant 3 ans à l’élaboration de l'ingénierie du réseau avec des consultants spécialisés. 

Ce qui était un pépin est alors devenu une pépite quand j’ai eu l’idée de faire ce que réclamaient les clients : aller chez eux. En effet, les clients apprécient que l’on puisse voir leur façon de vivre, de cuisiner, qu’on prenne des mesures et surtout qu’on puisse les rassurer sur les contraintes techniques de leur maison. La solution était déjà là, il fallait pouvoir amener la cuisine chez les clients pour qu’ils puissent toucher les matières, tester les couleurs avec leur lumière et se rendre compte de l’aspect des meubles, du rendu des espaces. J’ai donc retroussé mes manches pour concevoir le premier camion-magasin en 2011 et la suite vous la connaissez.

Qu’est-ce qui fait le petit plus de Cuisines Venidom ?

Maxime Gérard : Ce qui rend unique Cuisines Venidom, c’est son concept : autant pour le client que pour le chef d’entreprise. Se déplacer chez le client c’est totalement dans l’air du temps. Cela lui permet de faire des économies de temps, d’organisation et d’argent tout en ayant un interlocuteur dédié à son projet qui le comprend et le rassure.

Le chef d’entreprise, lui, évite les charges d’un magasin traditionnel, dispose d’une grande flexibilité de gestion et surtout il peut se dédier à la relation client.

Quand avez-vous décidé de vous développer en franchise et pourquoi ?

Maxime Gérard : L’idée du développement en franchise m’a été soufflée par mes clients et mes collègues chefs d’entreprise qui me demandaient souvent si Cuisines Venidom était une franchise. Au bout de la troisième fois, je me suis dit qu’il fallait y aller ! C’était l’opportunité de donner la chance à d’autres passionnés d’entrepreneuriat de se lancer avec tous les avantages : peu de charges, un concept permettant une grande flexibilité et une relation client hors norme.

C’était en 2016 et fin 2022 nous étions 29 franchisés. On projette de lancer 40 camions-magasins d’ici la fin 2023. Notre but c’est que des camions-magasins sillonnent les routes un peu partout en France. Le secteur de la cuisine étant en constante évolution en France et en Europe des franchisés sont déjà demandeurs pour devenir master franchisés et se charger de développer des pays frontaliers.

Écrit par Sibylle Pinochet

Rédactrice en chef

cross