« J’aime mon métier de franchisé, qui est très diversifié » Rencontre avec Rémi Coppin, franchisé Akena

16 janvier 2023
Categories : Histoire de franchisé Hôtel Akena

Le franchisé est-il un entrepreneur comme les autres ? Chez What The Franchise on en est persuadé. Il partage en tout cas avec l’entrepreneur indépendant la même passion pour son métier et une envie de mener sa barque, de se mettre à son compte. S’il bénéficie du soutien d’un réseau, le franchisé n’en reste pas moins un entrepreneur à part entière qui a dû faire le choix de se lancer.


Qu’est ce qui les a poussé à entreprendre ? Pourquoi avoir choisi la franchise ? Nous avons interrogé plusieurs franchisés qui ont témoigné pour nous. Ils nous racontent leur belle aventure, leur histoire de franchisé. Pour cette série, nous avons rencontré Rémi Coppin. Avec sa femme Elodie, ils sont propriétaires et exploitants de l’hôtel restaurant Akena Camiers depuis 2019. Il nous raconte son expérience en tant que franchisé du réseau Hôtel Akena.

Que faisiez-vous avant de reprendre cette franchise ? Quand avez-vous su que vous vouliez vous mettre à votre compte ?

Rémi Coppin : J’ai travaillé 12 ans en tant qu’électricien chez Eiffage Energie, mais j’ai toujours vécu dans l’hôtellerie. Mon père était directeur d’hôtel pendant plus de 40 ans mais ne voulait pas que je fasse ce métier-là, car c'est une profession qui prend beaucoup de temps et qui se fait avec passion. Moi, j'y ai vu un métier polyvalent et j'aimais la relation avec les clients.

De son côté, ma femme a travaillé dans un hôtel à Boulogne-sur-Mer en tant qu’assistante de direction. Malheureusement, l’établissement a dû fermer pour diverses raisons. C’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée de nous lancer ! 

Quel est le point fort de votre point de vente ? Sa spécificité ?

Rémi Coppin : Aujourd'hui, nous sommes à 2 km de la plage de Sainte-Cécile, entre Boulogne-sur-Mer et le Touquet, dans une ville qui se développe (comme AKENA). Nous avons l’avantage d’avoir notre propre restaurant.

Nous avons du potentiel et pas mal de projets en tête, ce n’est que le début de l’aventure ! Nous prévoyons notamment beaucoup de rénovations : chambres, bar, salle de petit déjeuner… On aimerait aussi exploiter une partie de l'établissement qui reste vide pour l’instant pour y créer deux chambres avec jacuzzi. Ce sont des projet que nous menons en collaboration avec la tête de réseau. Nous aimons bien faire appel à eux, ils sont toujours de bons conseils.

Pourquoi avoir choisi l’enseigne Akena ?

Rémi Coppin : Quand nous avons acheté l’hôtel il était déjà sous franchise Akena. Lors de la visite du Président pour nous présenter la marque, nous avons accroché tout de suite ! Ce qui nous a plu à ce moment-là, c'est la simplicité de la chaîne et le fait qu’elle soit ouverte aux petits comme aux grands investisseurs, du moment qu’ils s’engagent à ne pas dénigrer la chaîne.

Cela fait maintenant 4 ans que nous avons changé de vie et je suis heureux, malgré des moments compliqués comme la Covid, d’avoir choisi Akena. Pendant cette crise, le réseau nous a soutenus (visio, appel, lien). Il nous réconfortait, ce qui était très important pour nous, car c’était seulement notre 2e année d’exploitation.

Quels aspects de votre métier de franchisé préférez-vous ?

Rémi Coppin : J’aime mon métier qui est très diversifié : un jour je fais de la comptabilité, le lendemain je fais de la maintenance, et le soir je suis serveur. Je ne m’en lasse pas ! Et j’aime le mois de décembre qui est notre mois de repos au cours duquel on se retrouve en vacances en famille.

Elodie de son côté a plutôt un rôle de gestionnaire du personnels et des entreprises extérieures. Elle met également son tablier pour aider en cuisine, elle fait aussi bien de la réception, des petits déjeuners, de la comptabilité, la gestion de commandes… En fait, à part au restaurant où moi je gère la salle et Elodie la cuisine, nous faisons tout ensemble.

Quels sont les avantages de la franchise Akena ? Quels ont été les points marquants de votre installation ?

Rémi Coppin : Un point marquant… lors de notre première convention, le président nous a mis à l’aise de suite, il a pris le temps de nous présenter à toute l’équipe. La mise en route de l’exploitation (centrale de réservation, site internet etc…) a été très facile grâce à l’équipe Akena qui répondait de suite au moindre problème.

Akena est une franchise en pleine croissance, vivante, jeune, dynamique, à l’écoute et accessible au grands comme au petits exploitants. Pour moi, l’enseigne reste une franchise avec un esprit familial, on peut avoir facilement le président en ligne pour n’importe quel souci. Ils ne font aucune différence entre un « grand » et un « petit » hôtel et ça c’est très important !

À lire aussi : « Être jeune et sortir des études était à la fois un inconvénient et un atout. » Rencontre avec Kelly Ducloux, franchisée Aquatiris

Écrit par Sibylle Pinochet

Rédactrice en chef

cross