Les étapes de création d'une franchise
#3

Choisir l'enseigne... par la rencontre

#3

Comment lancer son entreprise franchisée sans rapidement comprendre que toute enseigne n’est pas un concept abstrait ? Une franchise ne prend en effet corps, et donc réussite pour l’entrepreneur, qu’à travers son capital humain.

D’où l’importance, dans les étapes pour devenir franchisé, de rencontrer les femmes et les hommes du réseau dès que possible (le plus simple reste sur un salon de recrutement) et de se rendre au siège de l’enseigne pour sentir battre le cœur de l’enseigne, et enfin, d’essayer un métier, en front comme en back office, qui vous prendra 90% de votre temps sur les premières années.


Connaissances pertinentes + Soutien humain permanent = Réussite

Internet : évaluer le savoir-faire, plus que le faire-savoir, des enseignes

La découverte de concepts et la prise de contact avec les réseaux de franchise sont aujourd’hui simplifiées à travers les sites Internet de recrutement comme What the franchise.

Ces outils, de plus en plus pertinents depuis une quinzaine d’années, vous permettent de mieux comprendre - certes dans un espace où le franchiseur maîtrise sa prise de parole -, la stratégie de développement des enseignes visées, leur manière de pratiquer la franchise et leur mode de fonctionnement à travers leurs équipes.

Cette information, partagée par écrit ou en vidéo, sur le monde de la franchise et les franchiseurs, s’avère absolument nécessaire.

Grandir par la rencontre

Elle reste cependant partielle et doit s’enrichir de l’élément propre à l’entreprise, au moment de sa création tout autant que de son développement : la rencontre humaine.

Quelle que soit la pertinence d’une idée de business, et à fortiori d’un concept, elle ne peut se concrétiser en réussite pour un candidat entrepreneur que :

  • Si l’homme (ou la femme) franchiseur (-euse) se montre (constamment) visionnaire et innovant,
  • Si son soutien humain, à la base des outils et services de l’enseigne (et de leur suivi auprès des franchisés), est réellement présent à toutes les étapes : recrutement, lancement, activité en rythme de croisière, difficultés insuffisamment anticipées…,
  • Si l’état d’esprit dans le réseau vous permet de compter sur la solidarité des franchisés, en matière d’appui logistique, d’application en pratique du savoir-faire du franchiseur, voire d’aides directes dans son point de vente ou à ses missions. 

La puissance du concept doit être au moins aussi forte au terme d’un contrat de franchise (5 à 7 ans) que dès son premier jour. Et seul l’humain, prêt à mûrir pour ses idées, permet de traverser le temps en s’adaptant aux exigences du consommateur.

Les salons dédiés au recrutement : duel au soleil

Infos +++, non divulguées dans la presse

Les salons de recrutement de candidats à la franchise donnent l’opportunité d’échanger avec l’enseigne exposante de son choix… à des moments déterminés durant l’année : Franchise Expo Paris (400 à 500 réseaux présents en mars, durant quatre jours… mais uniquement fin mars !), salons Go Entrepreneurs en région (avec une sélection de réseaux très limitée).

Ils offrent cependant, avec ou sans prise de rendez-vous préalable, une relation directe avec le franchiseur et son équipe pour obtenir des informations encore plus approfondies que celles divulguées dans la presse ou sur le site dédié de l’enseigne, et davantage personnalisées à sa situation, telles que :

  • L’accompagnement du franchiseur. Par exemple, sur l’aide à la recherche du local, principale difficulté pour créer son point de vente.
  • Le contenu précis de la formation. Durée, diversité des modules enseignés, mise en pratique des connaissances, méthodologie, coût, formation continue… Que propose l’enseigne ?
  • Les qualités requises pour exercer le métier du franchiseur. Comment seront compensées par les apports de l’enseigne mes compétences de vendeur ou de gestionnaire ?
  • Les projets de développement de l’enseigne. Exemple : quels nouveaux outils (informatique, communication…) ou services (pour franchisés ou clients) pour améliorer la productivité, et à quel terme ? 
  • Ses opportunités d’implantation. Existe-t-il des possibilités de reprise de points de vente sur mon secteur ? De développement en multi-franchise ?

Comme pour un achat d’appartement, vous avez le choix entre entrer dans une agence immobilière parce que vous en connaissez la réputation… ou, à tout moment de l’année, sélectionner sur Internet les annonces qui correspondent à votre projet, et prendre directement contact avec les vendeurs des biens concernés. D’où l’intérêt du site What The Franchise, qui vous donne de l’indépendance dans le timing de votre création d’entreprise. 

Préparer la suite du parcours de sélection réciproque

Plus les réponses sont floues, plus le candidat entrepreneur doit s’interroger sur la force de l’enseigne.

Venir sur un stand avec des questions préparées donne une image positive du candidat, l’aide à se démarquer en démontrant son sérieux et son intérêt. Cet entretien en tête à tête, qui se déroule parfois dans un espace privé, peut durer de quinze minutes à une heure, en fonction de l’avancée de votre projet et de la relation que vous entretenez avec votre interlocuteur.

Une plus longue explication est généralement prévue dans une réunion d’informations collective, avec d’autres candidats entrepreneurs, ou dans un rendez-vous individuel ultérieur.

Vous allez démarrer alors un parcours de sélection réciproque, dont le but est de lever les doutes, mieux, d’engager une confiance et une estime mutuelles entre le franchiseur et le(la) futur(e) - espérons-le ! – franchisé(e). 

Pour un achat d’appartement, le contact avec le commercial, et notamment la confiance en ses propos, va compter dans votre décision d’achat.

Deux autres dimensions humaines à ressentir soi-même : au siège et en situation

Visite, les sens ouverts, au siège de l’enseigne

Si le parcours de sélection réciproque au sein d’une enseigne vous emmène jusqu’à la visite au siège de l’enseigne, vous verrez que cette rencontre individualisée permet :

  • De mieux positionner votre projet entrepreneurial par rapport aux aspirations du réseau,
  • D’échanger avec les membres de la structures opérationnelles et généralement le président (parfois fondateur) de l’enseigne,
  • Et de ressentir les valeurs ou encore le type de management du franchiseur.

Cette rencontre est une marque de transparence du franchiseur et de ses équipes… C’est donc le moment de poser des questions, telles que :

  • « Qu’est-ce qui différencie votre enseigne de vos principaux concurrents en termes d’originalité du concept, d’avenir sur son marché ou d’accompagnement du franchisé au démarrage ? »,
  • Ou encore, plutôt en fin d’échange, « Combien de points de vente du réseau ont fermé au cours des trois dernières années et pour quelles raisons ? ».

Sachez que si vos sens seront totalement en éveil… Le franchiseur vous observera également, et demandera à ses collaborateurs, pour avis complémentaire (parfois, par écrit), ce qu’ils pensent de vous.

Essayer le métier… en vrai

Que ce soit un stage « découverte » (observation du fonctionnement d’un point de vente) ou d’immersion (pratique du métier par le candidat), adapté en durée à la complexité du métier, le futur franchisé doit pouvoir estimer :

  • S’il possède les compétences requises pour exploiter le concept, en partie sur les domaines moins visibles, traités dans l’arrière-boutique. Par exemple, dans un magasin de fleurs, c’est vendre des produits-plaisir… tout en ayant le nez au froid et les mains dans l’eau !
  • S’il va s’épanouir au quotidien dans sa nouvelle activité. Par exemple, en sachant gérer les temps forts et les temps faibles d’une semaine au sein d’une unité d’entretien et de réparation de véhicules.

Durant ces stages, le candidat entrepreneur est davantage évalué sur son attitude plus que sur son aptitude par le franchiseur.

Pour un achat d’appartement, ces deux phases correspondent tout simplement aux visites préalables effectuées : la première pour découvrir le lieu de l’intérieur (siège) et la seconde, pour se projeter dans l’environnement du logement (commerces, écoles, etc.) et imaginer concrètement les travaux à réaliser (afin de pouvoir estimer leur coût).

<< Comment créer en franchise ? Étape 2 : Sélectionner une liste d'enseignes… correspondant à son projet
>> Comment créer en franchise ? Étape 4 : Réussir le parcours de sélection réciproque… et contractualiser !

Avatar photo

Écrit par François Simoneschi

Les points clés à retenir
Faites vous une première idée de votre future franchise sur internet. Vous pouvez contacter le franchiseur via des plateformes comme What The Franchise.
Ne négligez pas l'importance du face à face et partez à la rencontre des franchiseurs, sur des salons par exemple.
Avant de vous lancer, testez votre futur métier grâce à un stage de découverte.
cross