Les étapes de création d'une franchise
#5

Deux difficultés majeures à anticiper au démarrage

#5

Comment ouvrir une franchise sans apport personnel ? C’est certes possible, mais les services de l’enseigne seront en rapport avec cet investissement initial pour votre création de franchise…

Mieux vaut donc prendre un risque financier, parfois important, pour créer une franchise, afin d’espérer un retour sur investissement plus rapide.

Deux éléments restent alors, malgré l’acceptation du franchiseur de vous intégrer au sein du réseau, une difficulté au lancement de son activité : l’obtention d’un financement pour son projet et trouver un local conforme aux exigences de l’enseigne sur un bon emplacement. Voici comment anticiper, au mieux, ces deux étapes cruciales vers la réussite commerciale de votre projet.


Financement : Argent, trop cher ?

Se jouer des tours… plus qu’à son tour !

Business plan mal construit, absence d’étude de marché ou de stratégie commerciale… Les difficultés à obtenir un emprunt professionnel naissent généralement d’une impréparation du candidat entrepreneur, qui doit tout simplement montrer sa crédibilité à porter son projet.

D’autres motifs de refus sont liés aux critères de sélection de l’établissement bancaire. Certains secteurs présentent par exemple des incertitudes ou sont dépendants d’une réglementation fluctuante. Mieux vaut toujours choisir une activité en phase avec les attentes des consommateurs, de préférence sur un marché en développement.

Tour d’horizon, pour ne pas s’enfermer à double tour

Quel que soit son dossier, le(la) candidat(e) entrepreneur(e) doit faire le « tour du marché ».

D’une part, pour mettre en concurrence les différents réseaux bancaires, dans lesquelles l’approche de votre cas et les critères de validation varient.

D’autre part, parce que l’implication et la pertinence du conseiller professionnel ou chargé d’affaires de l’agence bancaire dépendent de la personne face à qui vous défendrez votre avenir. Soit cette personne s’avère être un(une) homme (femme) de terrain, sachant a minima interpréter la comptabilité et les bilans d’une entreprise, capable de prendre une décision (par rapport à la délégation de pouvoir à l’agence) ou de porter à son tour votre voix auprès de sa hiérarchie.

Ni tour de force, ni tour de magie

Pour présenter votre demande de financement, trois paramètres seront déterminants :

  • Le profil du candidat : Jamais (jamais, jamais) un choix de l’entrepreneuriat par défaut, qualités intrinsèques du candidat conformes et cohérentes avec l’activité envisagée…
  • La cohérence du dossier : business plan – partie rédigée et tableaux -, concept s’insérant correctement dans la zone de chalandise par rapport à la concurrence (étude de marché), etc.
  • La crédibilité des chiffres avancés sur le projet : emplacement de qualité pouvant générer le flux de clientèle en lien avec le chiffre d’affaires attendu, progression du chiffre d’affaires construite plutôt qu’annonces démesurées.

On n’ose vous rappeler, dans le cas d’un achat immobilier, la difficulté que représente la recherche de l’emprunt, pour lequel, naturellement, vous irez voir votre banquier, d’autres établissements, voire un courtier en crédits. Agissez de même pour devenir franchisé(e) : faîtes jouer la concurrence pour obtenir des mensualités raisonnables par rapport à votre train de vie.

Local : dure limite

Alerte générale !

Dans le commerce, l’emplacement reste la vertu cardinale, et les flux de clientèle demeurent la notion à appréhender pour choisir au mieux son local. 

Or, la recherche du local commercial demeure la principale difficulté (avec le financement de son projet) qui attend le franchisé jusqu’au lancement de son activité. Toutes les enseignes se livrent à une concurrence acharnée sur les meilleurs emplacements, souvent sur des superficies similaires.

De plus, le local doit être conforme aux spécificités de l’enseigne, comme par exemple en ce qui concerne le linéaire de vitrine ou la taille de la réserve. Il devra, en effet, être validé par le franchiseur.

Organisation quasi-militaire pour un acte stratégique

Il convient donc d’anticiper la recherche de son futur local d’exploitation, en s’imposant une organisation stricte :

  • Tout d’abord, s’informer sur les subtilités de l’immobilier commercial, à commencer par les clauses d’un bail (charges, activité, cession, résolution…).
  • Ensuite, explorer toutes les pistes d’annonces, sans oublier les personnes proches ou encore le bouche à oreille.
  • Enfin, adopter un minimum de méthodologie, ce qui inclut des visites sur le terrain et des échanges avec les riverains et les commerçants situés autour de l’emplacement.

Il faut se positionner sur plusieurs locaux à la fois, pour mieux gérer le stress et la déception en cas d’échec, et se faciliter la négociation avec le bailleur.

Songez enfin à vous appuyer sur un manager de centre-ville. Cet expert connaît les acteurs publics et privés de son territoire, les projets urbains et commerciaux, le coût des emplacements, et bien sûr les locaux disponibles ou en passe de se libérer, ainsi que les nouvelles cellules commerciales.

Vous devez raisonner à l’identique d’un achat immobilier : comment pourrais-je me sentir bien à l’intérieur du logement si l’environnement ne participe pas à mon plaisir de m’installer dans un nouveau lieu ? Plus l’accès aux commodités (aux clients dans le commerce) sera compliqué, moins je profiterai de ma nouvelle situation.

<< Comment créer en franchise ? Étape 4 : Réussir le parcours de sélection réciproque… et contractualiser !

Avatar photo

Écrit par François Simoneschi

Les points clés à retenir
Business plan, étude de marché, stratégie commerciale… Pour trouver un financement, le candidat entrepreneur doit montrer sa crédibilité à porter son projet.
Dans le commerce, l’emplacement reste la vertu cardinale, et les flux de clientèle demeurent la notion à appréhender pour choisir au mieux son local.Il convient d’anticiper la recherche de son futur local d’exploitation, en s’imposant une organisation stricte.
Il convient d’anticiper la recherche de son futur local d’exploitation, en s’imposant une organisation stricte.
cross