Les étapes de création d'une franchise
#4

Réussir le parcours de sélection réciproque… et contractualiser !

#4

Pour créer une franchise, le parcours de sélection mutuelle menant à l’intégration au sein d’une enseigne, consiste en une succession d’échanges avec le franchiseur et son équipe pour vérifier si cette activité correspond bien à votre désir d’entreprendre (et réciproquement).

Trois éléments sont cruciaux pour savoir comment devenir franchisé : le premier contact, généralement réalisé en ligne (« Vous n'aurez pas deux fois l'occasion de faire une première bonne impression » - citation attribuée, semble-t-il, à Coco Chanel), le dernier contact avant signature (enquête sur le Document d’Information Précontractuel) et le sondable invisible entre-deux, c’est-à-dire les avis d’autres franchisés du réseau.


Premier contact en ligne : tout sauf la banalité

Partir sur de bonnes bases…

Banal, l’envoi d’une fiche de candidature à un réseau ? Cet acte, généralement le premier contact avec un franchiseur, engage déjà l’ensemble de la future relation avec l’enseigne.

Il requiert (impérativement) :

  • Réflexion, pour postuler, comme décrit dans cet article, à une enseigne répondant à VOS critères objectifs et subjectifs, et correspondant à votre projet entrepreneurial.
  • Transparence, fondement de la relation entre franchiseur et franchisé. Cela commence par un apport personnel qui est le reflet de la réalité, ainsi qu’une présentation crédible et sincère de votre parcours professionnel, sans enjoliver la situation. Tout autant que votre savoir-faire, votre savoir-être sera déterminant.
  • Personnalisation., En moyenne, les candidats entrepreneurs qui intègrent une enseigne représentent 1 à 5% des candidatures. Compris ?

… Claires et directes

Pour remplir le dossier de candidature ou une fiche sur Internet, le candidat entrepreneur :

  • Peut aller droit à l’essentiel en utilisant un style télégraphique.
  • Doit répondre à ces 3 questions : Pourquoi créer une entreprise ? Pourquoi créer en franchise ? Pourquoi créer au sein de cette enseigne ? 
  • Sait sortir du générique pour aller vers le spécifique, pour d’emblée se distinguer. Par exemple, en exprimant clairement ses motivations : recherche d’une position sociale, volonté de gagner de l’argent, etc.

La signature d’un contrat de franchise prend 2 à 3 mois, et parfois davantage, à se concrétiser à partir du premier contact. Temps auquel il faut ajouter la même durée, voire le double avant d’ouvrir son local aménagé – et même 18 mois en cas de construction du bâtiment.

Ici, il faut plutôt considérer le rôle inverse d’une annonce dans le cas d’une acquisition de bien immobilier : c’est vous qui écrivez l’annonce, et devez donner comme informations ce qui peut intéresser, voire toucher le lecteur, en l’occurrence le développeur du réseau. Toujours en allant droit à l’essentiel.

Avis d’autres franchisés, tout sauf du « fake »

« Il faut trois choses pour faire un bon film : d'abord une bonne histoire, puis une bonne histoire, et enfin une bonne histoire » (Jean Gabin)

Vous devez impérativement prendre l’avis de plusieurs franchisés du réseau, anciens comme nouveaux (le concept évolue), bien développés dans le réseau ou au chiffre d’affaires en développement, qu’ils soient pleinement satisfaits ou franchement mécontents.

Nous ne le répéterons jamais suffisamment : il faut prendre l’avis de plusieurs franchisés du réseau, qui eux ont connu le passage de la théorie à la pratique, qui en tant que « clients » de l’enseigne possèdent un avis de « consommateurs » avisés sur l’impact de la marque, la profondeur du savoir-faire et les effets de l’accompagnement.

D’ailleurs, petite astuce : face au franchiseur ou à l’un de ses franchisés, demandez-leur de vous montrer durant quinze à vingt minutes le manuel opérationnel du concept. S’il est structuré, accessible, complet… banco !

Enfin, pour ceux qui n’auraient pas compris : auriez-vous acheté votre appartement sans demander leur avis sincère aux habitants de la copropriété ou du quartier ?

Donc, pour résumer… Il faut bien impérativement demander leur avis aux franchisés existants du réseau !

Mot de passe recommandé

Vous pouvez les contacter :

  • Par l’intermédiaire du franchiseur (avec un mot de passe, pour un échange « libéré »),
  • Parfois parler avec eux sur le stand d’un salon de recrutement,
  • Directement, s’il souhaite vous répondre (tout chef d’entreprise avisé se méfiera, à juste titre, d’une tentative de la concurrence d’en savoir plus sur le fonctionnement interne du réseau),
  • Ou tout simplement lors d’un stage Découverte ou d’Immersion.

DIP / contrat : tout sauf une formalité

Au nom de la loi

Rendu obligatoire par la « loi Doubin », le Document d’Information Précontractuel (DIP) demeure un outil conçu pour éclairer le consentement du futur franchisé, afin que ce dernier s’engage en connaissance de cause avec une tête de réseau.

Il aide un candidat entrepreneur à opter définitivement pour un réseau pour une raison simple : toutes les informations fournies jusque-là (telles que les plaquettes commerciales ou son site Internet) n’obéissaient pas à la rigueur à laquelle un franchiseur est tenu dans le DIP.

Exemple : les départs de franchisés. Arrivée normale du terme du contrat, résiliation amiable ou judiciaire, annulation du contrat… tous les motifs de sortie du réseau n’ont pas le même sens.

Complément d’enquête

Le DIP est remis au candidat entrepreneur au moins vingt jours avant la signature de son contrat avec le franchiseur : cette période doit vous permettre d’enquêter sur les affirmations du document vous posant problème.

Avant de s’engager avec le franchiseur, le candidat à la franchise devra, à partir des données du DIP, estimer de manière réaliste la rentabilité et la viabilité de son point de vente. Si les résultats d’une exploitation franchisée tiennent aux compétences et aux qualités propres de son chef d’entreprise, le concept doit posséder une vertu cardinale : être rentable !!!

Dans le cas d’un achat immobilier, vous pouvez être amené(e) à enquêter sur des zones d’ombres liés au logement, comme un espace vert face à votre emplacement où des immeubles pourraient être construits à l’avenir.

Les Experts : Fontainebleau, Chamonix, Longwy…

En achetant votre logement, n’avez-vous pas exploré ce qui était indiqué sur le diagnostic immobilier, réalisé des recherches auprès de la mairie ou échanger avec des proches ayant vécu la même… métamorphose ? Parfois, en cas de doute, vous vous êtes adressé à des spécialistes pour mieux comprendre ce document, non ?

Agissez de même avant de vous engager pour 5 à 7 ans avec une enseigne en consultant un expert-comptable, voire un avocat spécialisé en franchise (défendant les franchisés) !

Enfin, dans son esprit, le contrat de franchise ne permet que peu d’aménagements. Certaines clauses contractuelles demeurent toutefois à surveiller plus particulièrement, car elles sont sujettes à contentieux. Celles encadrant la sortie du contrat peuvent, par exemple, s’avérer coercitives pour le franchisé.

<< Comment créer en franchise ? Étape 3 : Choisir l'enseigne... par la rencontre
>> Comment créer en franchise ? Étape 5 : Deux difficultés majeures à anticiper au démarrage

Avatar photo

Écrit par François Simoneschi

Les points clés à retenir
Réflexion, transparence, personnalisation...Le premier contact avec le franchiseur peut déterminer la suite du processus de sélection réciproque. Il est donc impératif de prendre un soin particulier à cette première prise de contact.
L'avis d'autres franchisés peut vous permettre de vous faire une idée de votre future franchise et vous aider dans votre choix.
Obligatoire, le document d'information précontractuel, éclaire le consentement du futur franchisé, afin que ce dernier s’engage en connaissance de cause avec une tête de réseau.
cross